Projet BOUYGUES IMMOBILIER – Avis favorable « conditionné » de la Commission / La balle est à présent du côté d’Auderghem et de son service d’urbanisme (Echevin A. LEFEBVRE)

Dans le dossier BOUYGUES IMMOBILIER BELGIUM (549 appartements et kots étudiants au croisement du site des Glacières, Chaussée de Wavre, Bd Général Jacques et Bd du Triomphe), la commission de concertation a  émis ce 1er mars un avis favorable « sous conditions » : lien vers PDF.

L’avis « minoritaire » des Communes (Etterbeek, Ixelles et Auderghem) par rapport à la Région,  conditionne le permis à une réduction sensible des gabarits des bâtiments le long du Boulevard Général Jacques, en concertation avec la Gendarmerie. On invoque un « R+5 » pour des raisons de sécurité. On est donc loin de la tour initiale de R+18.

On s’étonne que l’avis des 3 communes soit qualifié de « minoritaire », alors que la Région regroupe 3 avis également (avis dépendant de surcroit de la même autorité).

L’ avis de la commission ne répond pas à notre demande de revoir la densité globale du programme, pour l’aligner sur la moyenne de nos quartiers et sites avoisinants. Aucune limite de « P/S » n’est précisée, ce qui est un indice clair de la latitude laissée au promoteur.

L’avis ne rencontre pas non plus notre demande d’inclure 20% au moins d’espace vert de plain pied. Les maigres 10% offerts ne sont pas « de pleine terre » (à peine un mètre de terre), ce qui ne respecte pas les normes de perméabilité des sols préconisées à Bruxelles.

Le risque majeur de congestion de la mobilité et ceux liés à la qualité de l’air ne sont pas non plus adressés. A cet égard, Il est déplorable que pour des enjeux si importants, ni Bruxelles mobilité ni  l’Institut Bruxellois de l’environnement aient été absents à la Commission du 22 février!

Le Comité de l’Amitié et les quartiers qu’ils représente, relayant également la voix de plus de 400 signataires lors de l’enquête précédente, espère que la délibération d’Auderghem sera sans équivoque. Il compte sur la vigilance de ses mandataires communaux pour conditionner le permis à des critères bien plus stricts en termes de densité et gabarits, dont l’imposition d’un P/S max de type 2 ou 2.5, afin de ramener le programme BOUYGUES  IMMOBILIER à des limites plus raisonnables et plus respectueuse de la vie de nos quartiers.

Nous vous transmettrons copie de la décision.   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *