Projet BOUYGUES IMMOBILIER – Avis favorable « conditionné » de la Commission / La balle est à présent du côté d’Auderghem et de son service d’urbanisme (Echevin A. LEFEBVRE)

Dans le dossier BOUYGUES IMMOBILIER BELGIUM (549 appartements et kots étudiants au croisement du site des Glacières, Chaussée de Wavre, Bd Général Jacques et Bd du Triomphe), la commission de concertation a  émis ce 1er mars un avis favorable « sous conditions » : lien vers PDF.

L’avis « minoritaire » des Communes (Etterbeek, Ixelles et Auderghem) par rapport à la Région,  conditionne le permis à une réduction sensible des gabarits des bâtiments le long du Boulevard Général Jacques, en concertation avec la Gendarmerie. On invoque un « R+5 » pour des raisons de sécurité. On est donc loin de la tour initiale de R+18.

On s’étonne que l’avis des 3 communes soit qualifié de « minoritaire », alors que la Région regroupe 3 avis également (avis dépendant de surcroit de la même autorité).

L’ avis de la commission ne répond pas à notre demande de revoir la densité globale du programme, pour l’aligner sur la moyenne de nos quartiers et sites avoisinants. Aucune limite de « P/S » n’est précisée, ce qui est un indice clair de la latitude laissée au promoteur.

L’avis ne rencontre pas non plus notre demande d’inclure 20% au moins d’espace vert de plain pied. Les maigres 10% offerts ne sont pas « de pleine terre » (à peine un mètre de terre), ce qui ne respecte pas les normes de perméabilité des sols préconisées à Bruxelles.

Le risque majeur de congestion de la mobilité et ceux liés à la qualité de l’air ne sont pas non plus adressés. A cet égard, Il est déplorable que pour des enjeux si importants, ni Bruxelles mobilité ni  l’Institut Bruxellois de l’environnement aient été absents à la Commission du 22 février!

Le Comité de l’Amitié et les quartiers qu’ils représente, relayant également la voix de plus de 400 signataires lors de l’enquête précédente, espère que la délibération d’Auderghem sera sans équivoque. Il compte sur la vigilance de ses mandataires communaux pour conditionner le permis à des critères bien plus stricts en termes de densité et gabarits, dont l’imposition d’un P/S max de type 2 ou 2.5, afin de ramener le programme BOUYGUES  IMMOBILIER à des limites plus raisonnables et plus respectueuse de la vie de nos quartiers.

Nous vous transmettrons copie de la décision.   

Projet BOUYGUES IMMOBILIER – Compte rendu de la Commission de concertation / Bien trop dense, à l’unanimité des intervenants (sauf Bouygues)

Le Comité a fait valoir sa position à la Commission de Concertation qui s’est réunie ce 22 février, sous la présidence d’ Alain Lefebvre, échevin de l’urbanisme à Auderghem.

Nous avons regretté l’absence de l’IBGE, institut public pourtant garant de la qualité environnementale.

Hormis le promoteur, il y a eu unanimité des intervenants pour dénoncer la densité démesurée du Projet (P/S de 3.9 !)  et les espaces verts étriqués, dans une zone déjà à la limite de la congestion.

A la question de ce qui justifierait un nombre si important de dérogations, nous n’avons pas entendu de réponse convaincante. Un des juristes de l’audience à même posé la question de leur légalité.

Nous avons également insisté sur la nécessité d’étendre l’Etude d’Incidence aux grands chantiers inscrits au PRDD, même si ceux-ci n’ont pas encore fait l’objet d’un permis.

Les représentants de la Gendarmerie ont par ailleurs réitéré leur opposition au projet, pour des raisons de sécurité,  compte-tenu du positionnement et de la hauteur de la tour d’angle (12 étages+) qui donne une vue plongeante sur les bâtiments et dispositifs des casernes de la gendarmerie.

Nous espérons que la Région et les Communes, dans leur avis respectifs,  seront  soucieuses de ramener la densité et les gabarits du programme BOUYGUES à une proportion bien plus raisonnable, en faisant prévaloir l’intérêt des quartiers riverains sur celui la rentabilité immobilière à tout crin.

Nous restons convaincus que les instances publiques ont encore la possibilité de dégager un équilibre entre les intérêts respectifs.

 Nous vous tiendrons au courant de ces avis, dès qu’ils seront en notre possession.

Projet BOUYGUES IMMOBILIER : Toujours bien trop dense !

Le Comité a envoyé le courrier suivant dans le but de faire entendre sa position lors de la commission de concertation concernant la nouvelle (et xième) mouture du projet Bouygues.

A l'attention du Secrétaire Communal E. SCHOONBROODT et Echevin de l’ Urbanisme et de L’Environnement, A. LEFEBVRE Nous vous prions de trouver ci-joint une note du Comité de l'Amitié concernant le projet BOUYGUES sous rubrique (Dossier 16430), que nous vous remercions de verser au dossier de l'enquête, et que nous relayons via notre site. Compte-tenu de l'impact du projet sur nos quartiers, nous demandons à être entendus à la Commission de concertation du 22 Février.

Lire la note synthétisant la position du Comité.